La Bible, bien plus qu'un livre ordinaire.
Son ancienneté, son contenu, son universalité font le succès de la Bible depuis des siècles. Aujourd'hui, il demeure le livre qui répond le mieux à nos questionnements sur le sens de la vie. Prenez quelques minutes pour avoir un aperçu général de ce chef-d’œuvre.

Imprimer l'article

La Bible premier contact
Résumé de la conférence

LA BIBLE PREMIER CONTACT

La Bible : une bibliothèque

En ouvrant la Bible, vous entrez dans une bibliothèque. La table des matières mentionne plus de soixante livres différents. Le mot « Bible » le confirme car il vient d’un mot grec qui signifie les « livres ». Cette bibliothèque est formée de deux grandes parties.

Les livres de la première alliance (Ancien Testament)

La première partie est appelée le plus souvent « Ancien Testament ». Le mot « testament » dérive du latin « testamentum » qui a été utilisé pour traduire le mot grec « diathèké » qui a le double sens de « testament » et « alliance ». L’expression « ancienne alliance » convient mieux que celle « d’ancien testament » pour nommer cette première partie, comme c’est le cas dans certaines Bibles. Dans cet espace sont regroupés 39 livres qui ont été conservés par le peuple hébreu avec qui Dieu avait scellé une alliance. D’une manière directe ou indirecte, ces livres se rattachent à cette alliance. Ils forment la Bible hébraïque qui a aussi été adoptée par les chrétiens.

Dans plusieurs éditions des Bibles chrétiennes actuelles dites « catholiques », à ces 39 livres de la Bible hébraïque ont été ajoutés dix autres livres appelés « apocryphes » (littéralement, caché, dont l’origine n’a pu être authentifiée avec certitude) ou « deutérocanoniques » (provenant d’un deuxième canon). Dans les Bibles dites « protestantes », ces livres ont été retirés au début du XIXe siècle.

Les livres de la nouvelle alliance (Nouveau Testament)

Les livres de la « nouvelle alliance », au nombre de 27, se trouvent uniquement dans les Bibles chrétiennes. Les chrétiens ont reconnu en Jésus de Nazareth, le Messie qui avait été promis dans le temps de la première alliance. Les quatre premiers livres de la « nouvelle alliance » (les Évangiles) relatent la vie et l’histoire de Jésus. Les autres livres sont en relation avec les débuts de l’histoire du christianisme.

Auteurs et chronologie

Selon la tradition biblique, Moïse est le premier rédacteur de la première alliance (Ancien Testament). D’après la chronologie biblique, il vivait au XVe siècle avant notre ère. Puis, pendant plus de 10 siècles, jusqu’en 400 avant notre ère, plusieurs écrivains se sont succédés dont les noms nous sont connus seulement pour les livres prophétiques, certains livres poétiques et de sagesse. Les autres auteurs sont anonymes. Ces livres ont été écrits en hébreu hormis quelques passages rédigés en araméen.

Après une interruption d’environ 450 ans, pendant laquelle les livres dits « apocryphes » ou « deutérocanoniques » ont été composés, les évangélistes et les apôtres commencent la rédaction, en grec, des livres de la « nouvelle alliance » (Nouveau Testament). Cette rédaction s’est étendue entre l’an 50 et l’an 100 environ de notre ère.

Quelques repères pour comprendre ce qu’est la Bible

Moïse et tous les autres auteurs des livres de la première alliance (Ancien Testament) rapportent la manière dont les ancêtres du peuple d’Israël depuis les origines et le peuple d’Israël lui-même ont reçu et vécu l’alliance proposée par Dieu. Les écrivains bibliques ont mis en évidence les temps forts de foi et de fidélité, parfois envers et contre tout, sans cacher les difficultés du peuple, de ses chefs politiques et religieux, à vivre et à respecter cette alliance. Leurs déconvenues et leurs infidélités n’ont pas découragé Dieu qui a suscité des prophètes dont la mission était d’exhorter leurs contemporains à se maintenir dans l’alliance en revenant à Dieu. Ils n’ont pas toujours été entendus, le peuple s’écartant des prescriptions divines.

Les livres de la « nouvelle alliance » (Nouveau Testament) expliquent que, grâce à la venue de Jésus, l’alliance proposée par Dieu devient une nouvelle alliance. Deux principes fondamentaux caractérisent la nouvelle alliance :

-Tous les humains, quelles que soient leur origine et leur condition, tous sans exception, peuvent s’engager dans cette alliance avec l’assurance d’être acceptés par Dieu.

-Tous les humains peuvent avoir la certitude de recevoir tous les bienfaits attachés à cette alliance parce que Jésus s’est engagé lui-même à conduire à Dieu tous ceux qui croiront en lui.

De la première à la dernière page, la Bible nous rapporte que Dieu ne se lasse pas d’aller à la rencontre de l’homme pour lui proposer l’alliance qui garantit aux humains une vie épanouie et heureuse.

La Bible : un livre à succès

Cela fait des siècles que la Bible existe. Depuis plus de cinq siècles, elle est imprimée. À partir du début du XIXe, elle a été diffusée dans le monde entier. Quelle que soit l’époque dans laquelle ils vivent, quelle que soit leur culture, quel que soit leur âge, des hommes et des femmes se passionnent pour la Bible.

Pourquoi un tel succès ? La Bible ne se contente pas de rapporter l’histoire du peuple hébreu. Au travers de cette histoire, elle formule les questions existentielles que chaque être humain se pose et elle apporte des réponses précises et satisfaisantes. Chaque être humain est concerné. La Bible a quelque chose à dire à tout homme qui prend un peu de temps pour la lire. Voilà la raison de son succès et celui-ci n’est pas près de fléchir.

La Bible : miroir de l’humanité

La Bible est le reflet de l’expérience humaine. Vous y découvrirez des pages sublimes de l’intervention de Dieu ainsi que des témoignages d’hommes et de femmes marchant avec lui. Vous verrez comment ceux qui laissent Dieu agir dans leur vie deviennent meilleurs, remportent des victoires et trouvent la paix. Mais, vous y trouverez aussi des histoires choquantes et immorales lorsque ceux qui avaient été appelés par Dieu finissent par se détourner de lui.

La Bible ne triche pas avec ses lecteurs, elle est comme le miroir de la société humaine. C’est vrai que pour nous inciter à aller vers Dieu, elle nous relate la vie et l’expérience d’hommes et de femmes qui ont gravi les sommets de la foi. Mais, pour nous montrer que leurs défis étaient les mêmes que les nôtres aujourd’hui, la Bible ne cache pas leurs questions qui restent parfois sans réponse, leurs doutes, leurs contestations, leurs angoisses, leurs tâtonnements, leurs erreurs, parfois leurs trahisons. Mais au travers de leurs luttes, ces hommes et ces femmes nous ouvrent la voie parce qu’ils ont triomphé de toutes ces difficultés et parce qu’au final ils ont rencontré Dieu.

La Bible et Dieu

La Bible n’a pas été écrite par Dieu. Elle a été écrite par des hommes. Trente d’entre eux déclinent ouvertement leur identité dans leur livre. Pourtant, sans Dieu, la Bible ne serait pas la Bible. Si Dieu n’est pas l’auteur de ce livre, il en est l’instigateur. Sans lui, la Bible n’aurait jamais existé. C’est lui qui demanda aux hommes d’écrire. Pour autant, il ne leur a pas dicté ce qu’ils devaient écrire. Dieu a parlé à des hommes, il leur a donné des songes et des visions, il a répondu à leurs questions mais il les a laissés rédiger les textes avec leurs propres mots, leur propre culture, leur propre expérience.

Parfois, l’Esprit de Dieu a seulement guidé l’écrivain biblique dans sa réflexion, dans ses recherches pour qu’il puisse être l’intermédiaire par lequel Dieu pourrait s’adresser aux hommes. Ainsi, la Bible est une coproduction divine et humaine, ce qui fait d’elle un livre exceptionnel et universel. La Bible apporte le témoignage que Dieu vient à la rencontre de l’homme en se mettant à son niveau pour l’élever jusqu’à lui.

Rétablir une relation entre Dieu et l’homme

Les premières pages de la Bible attestent que le désir de Dieu est de rencontrer l’homme et de parler avec lui. Malheureusement, l’homme a pensé qu’il serait plus heureux s’il tournait le dos à Dieu.

Résultat : la communication entre Dieu et l’homme a été coupée. Depuis, par amour pour les humains, Dieu leur a proposé de restaurer cette communication. La Bible nous rapporte tout ce que Dieu a entrepris pour rétablir le dialogue : Autrefois, Dieu a parlé aux ancêtres par les prophètes, et il leur a parlé souvent et de mille manières. Maintenant, en ces jours qui sont les derniers, Dieu nous a parlé par son Fils. Hébreux 1.1, 2

Hébreux 1.1, 2
*Comprendre une référence biblique : Les livres de la Bible sont découpés en chapitres. Chaque chapitre est divisé en versets. Ainsi Hébreux 1.1,2 désigne le chapitre 1 et les versets 1 et 2 du livre « Hébreux ». Dans cet article, les références à la Bible sont citées d’après la traduction de la Bible « Parole de Vie ».

En fait, Dieu a fait un pas de plus en nous parlant par le Fils, Jésus. Il a pris notre nature humaine. Il s’est incarné, pour nous rencontrer sur notre terrain et nous faire comprendre que sa volonté était de rétablir une relation entre lui et nous.

La Bible : un livre pour une rencontre

Dans les récits qu’elle relate, la Bible n’a toujours qu’un seul but : provoquer une rencontre entre Dieu et celui qui recherche Dieu. Pour que cette rencontre ait lieu, il n’y a pas de recette universelle. Chacun doit vivre sa propre expérience. Cependant, les expériences des autres forment une excellente école pour faire réfléchir chacun à sa rencontre personnelle avec Dieu. Ce que d’autres ont vécu avec Dieu ou ce qu’ils ont dit de lui, ce que Dieu dit de lui-même et ce qu’il dit de l’homme, ce que Jésus a dit, ce qu’il a vécu et ce qu’il a fait pour l’humanité sont autant de thèmes d’investigation qui pourront venir nourrir votre réflexion et vous apporteront des réponses pour que vous puissiez le rencontrer à votre tour.

Des écrits à la Parole

Il est courant de dire que la Bible est la « Parole de Dieu ». Il serait plus juste de dire que la Bible transmet une partie de la Parole de Dieu dans un contexte qui a été défini plus haut. La Parole de Dieu est bien plus abondante que ce que la Bible nous rapporte.

Nous avons plusieurs témoignages attestant que tous les prophètes n’ont pas laissé d’écrits après eux, que certains livres prophétiques ne sont pas parvenus jusqu’à nous et que tout ce que Jésus a fait et dit n’a pas été mis par écrit. Mais il est indéniable que la Bible est un intermédiaire indispensable entre nous et Dieu car c’est par elle que Dieu s’exprime et plus encore parce que nous pouvons, grâce à elle, rencontrer celui qui est la Parole. Voici comment débute l’Évangile de Jean : Au commencement la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. Au commencement, la Parole était avec Dieu (…) La Parole est devenue un homme, et il a habité parmi nous. Nous avons vu sa gloire. Cette gloire il la reçoit du Père. C'est la gloire du Fils unique, plein d'amour et de vérité.Jean 1.1,2,14

Jésus, le Fils unique, a également rappelé à ses auditeurs, que la Bible a été donnée afin que nous puissions le rencontrer lui, la Parole : Jean 5.39

Jean 5.39
Vous étudiez les Livres Saints et vous pensez trouver en eux la vie avec Dieu pour toujours. Et ce sont les Livres Saints qui me rendent témoignage. La Bible « Parole de vie ».

La Bible : un livre écrit pour vous

Quelle que soit votre situation ou votre expérience, la lecture de la Bible vous permettra d’avoir des réponses à vos questions et à vos préoccupations. Ne vous découragez pas si tel ou tel autre passage ne répond pas à votre attente immédiate. Continuez à chercher et n’hésitez pas à demander à quelqu’un qui connait bien la Bible de vous guider. Il saura vous indiquer les passages qui répondront à vos attentes et vous apporteront le réconfort que vous recherchez. Vous pouvez aussi vous inscrire à un cours biblique par Internet ou par correspondance : http://www.iebc.org/

Rappelez-vous ceci : Ce livre a été écrit pour vous, vous y retrouverez en filigrane votre histoire, vos luttes et vos victoires. Sa lecture mettra de l’espérance dans votre vie et vous apportera la paix intérieure. La lecture de ses pages vous guidera pour que vous puissiez avoir une rencontre personnelle avec Jésus.

Quelques suggestions pour commencer à lire la Bible

Tous les livres de la Bible sont indépendants les uns des autres, ils n’ont pas été classés de manière chronologique mais ils ont été regroupés par catégories : les livres de la loi, les livres historiques, les livres poétiques et de sagesse, les livres prophétiques pour la première alliance (Ancien Testament) ; les Évangiles, le livre des Actes des apôtres, les lettres de Paul, les autres lettres et le livre de l’Apocalypse (qui est un livre prophétique) pour la nouvelle alliance (Nouveau Testament). Il n’est donc pas indispensable de lire les livres de la Bible les uns à la suite des autres de manière continue, comme on le fait avec un livre ordinaire. Il est donc possible de lire ici ou là en toute liberté tout en sachant que le risque d’une telle méthode est de passer à côté des passages les plus intéressants.

Pour profiter pleinement des textes, lisez de courts extraits, prenez le temps d’y réfléchir et posez-vous des questions avant de continuer votre lecture. Questions types : Que dit le passage que je viens de lire ? Qu’est-ce que Dieu veut me dire ? Que dois-je changer dans ma vie ? Que puis-je apporter aux autres ?

Propositions de lectures

Voici quelques pistes qui vous permettront de commencer votre lecture de la Bible par les passages qui correspondent le mieux à vos premières attentes. Si vous ouvrez la Bible pour la première fois, commencez par un Évangile (ce mot signifie bonne nouvelle) par exemple, celui de Marc. En quelques pages, vous y découvrirez la personne de Jésus et la puissance de ses paroles dans sa vie et son œuvre.

Si vous êtes plus sensible à la relation personnelle, lisez l’Évangile de Jean qui contient plusieurs entretiens de Jésus avec différents types de personnes.

Si vous voulez découvrir comment les premiers croyants sont devenus de véritables disciples de Jésus et comment le nombre des disciples s’est accru, lisez le livre des Actes des apôtres.

Si vous voulez savoir comment l’histoire de l’alliance a commencé, lisez le livre de la Genèse à partir du chapitre 12 jusqu’au chapitre 24 de l’Exode.

Si vous aimez vous adresser à Dieu dans différentes circonstances, lisez les Psaumes, en voici une sélection : 1 ; 8 ; 19 ; 22 ; 23 ; 34 ; 42 ; 50 ; 51 ; 67 ; 84 ; 91 ; 96 ; 98 ; 100 ; 103 ; 104 ; 113 ; 114 ; 115 ; 122 ; 123 ; 126 ; 127 ; 128 ; 130 ; 131 ; 133 ; 134 ; 137 ; 139 ; 150.

Si vous aimez les aventures, lisez les livres des Juges, de Daniel chapitres 1 à 6, d’Esther, de Néhémie. Vous verrez comment une bonne relation avec Dieu peut changer l’existence.

Si vous aimez réfléchir sur le sens de la vie, lisez les premiers et derniers chapitres de Job, le livre de l’Ecclésiaste, les chapitres 1 à 9 du livre des Proverbes.

Pour vous faire une idée de ce que les grands prophètes ont écrit, voici quelques passages particulièrement célèbres : Ésaïe (Isaïe dans certaines Bibles) : 1 ; 2.1-5 ; 6 ; 7.14-16 ; 11 et 12 ; 35 ; 40.1-11 ; 42.1-10 ; 49 ; 50.4-10 ; 52.13-15 ; 53 ; 54.1-10 ; 55 ; 60 ; 63.19. Jérémie : 20.7-12 ; 31.31-34 ; 38. Ézéchiel : 1 à 3 ; 18 ; 36.23-31 ; 37.1-14 ; 47.1-12.

Si vous voulez vous rendre compte par vous-même que la Bible est vraiment un livre ouvert qui s’intéresse aux hommes et aux femmes pour eux-mêmes, lisez le Cantique des cantiques, puisque dans ce poème sentimental, le nom de Dieu n’a pas été mentionné une seule fois.

Pour suivre la lecture du Nouveau Testament, vous pourriez lire les épîtres (lettres) de Paul aux Galates, la deuxième épître aux Corinthiens, l’épître de Jacques, puis celles de Jean pour y découvrir différents points qui faisaient débat dans l’Église primitive.

Toutes ces suggestions vous sont données pour vous permettre de vous lancer dans la lecture de la Bible. À vous de composer votre propre projet de lecture selon vos centres d’intérêt. La table des matières de la Bible et les introductions que l’on trouve dans certaines Bibles pourront vous guider.

Crédit photo : auremar/shutterstock
Dans la même série