Dans quel contexte le livre de la Genèse a-t-il été écrit ?
Par qui ?
Quelle était l'intention de son auteur ?
Comment mieux apprécier et comprendre ces premiers textes de la Bible écrits il y a si longtemps.

Imprimer la conférence

Format A4 en noir et blanc
Résumé de la conférence

Les premiers chapitres du livre de la Genèse

Comment mieux les apprécier et les comprendre aujourd’hui ?

INTRODUCTION

Étude préparée par Bernard Cassard

LES DÉBUTS DE LA BIBLE

L’ORALITÉ

Avant que les premiers mots de la Bible aient été écrits, l’histoire des relations entre Dieu et l’humanité était transmise, de génération en génération, par la tradition orale.

LA PREMIÈRE MISE PAR ÉCRIT

D’après la Bible1, ce n’est qu’à l’époque où le peuple d’Israël a quitté l’Égypte que Dieu a demandé à Moïse d’écrire les premiers récits2 qui constitueront au fil des siècles la Bible que nous connaissons aujourd’hui.

1/ La loi de Moïse : Luc 24.44. – 2/ Exode 17.14 ; Deutéronome 31.24.

LE LIVRE DE LA GENÈSE

UNE INTERPRÉTATION DIFFICILE ?

Moïse a retracé l’histoire des ancêtres du peuple d’Israël dans le livre de la Genèse. Étant placé au début de la Bible, le livre de la Genèse est le livre le plus lu car d’une manière générale lorsque l’on commence la lecture d’un livre on lit naturellement les premières pages de l’ouvrage. Très rapidement pourtant, beaucoup de lecteurs abandonnent leur lecture souvent par manque d’intérêt pour ce qu’ils lisent. Les premiers chapitres de la Genèse ont souvent été assimilés à des mythes antiques. Dans les articles et les brochures qui incitent à lire la Bible, il est rarement conseillé de commencer la lecture de la Bible par le livre de la Genèse, mais plutôt par un Évangile dont les messages directs sont plus accessibles.

D’où vient cette difficulté d’approfondir les messages du texte de la Genèse ? Lorsque Moïse a rédigé le livre de la Genèse, il l’a écrit pour des personnes qui connaissaient déjà l’histoire de leurs ancêtres. Son intention n’était pas d’écrire un livre d’histoire dans le sens où on l’entend aujourd’hui. Il avait un autre but.

L’INTENTION DE MOÏSE

LE LIVRE DE LA GENÈSE, UN CONDENSÉ

Moïse voulait mettre en évidence les relations que ses ancêtres ont entretenues avec Dieu et cela dès le début de l’histoire de l’humanité.

D’après la tradition biblique, Moïse a écrit plusieurs livres3 qui sont eux aussi contenus dans la Bible. Dans ces autres livres, il rapporte de nombreuses paroles qu’il a reçues de Dieu sur le thème de la relation avec Dieu indiquant le chemin menant à lui. Quand Moïse écrit le livre de la Genèse, il n’est pas entré dans tous les aspects de cette relation qui sont déjà développés dans ses autres livres.

3/ Les cinq premiers livres de la Bible Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome, désignés sous l’expression « loi de Moïse ».

TOUT CONNAÎTRE POUR COMPRENDRE

Pour lire et comprendre le livre de la Genèse, surtout les premiers chapitres, il faudrait déjà connaître une bonne partie de la Bible. En effet, plusieurs sujets importants sont seulement évoqués dans le livre de la Genèse mais ils sont développés ailleurs dans la Bible. Les premiers mots de la Bible illustrent parfaitement cette réalité : « Au commencement Dieu créa le ciel et la terre »4. Puis, l’auteur décrit la création. L’écrivain biblique révèle que Dieu est créateur mais il ne dit rien d’autre de lui. La raison de ce mutisme est simple à comprendre. L’auteur de ce texte connait Dieu. Il en est de même pour les destinataires de cette œuvre. Il n’est donc pas nécessaire à cet endroit de dire autre chose sur la personne de Dieu. Si nous voulons avoir une meilleure compréhension du texte de la création, il est nécessaire de savoir ce que la Bible dit de Dieu. De la même manière, pour saisir l’ensemble du texte, il faut avoir à l’esprit les principes qui régissent les relations entre Dieu et les êtres humains. Les ignorer revient passer à côté d’une bonne partie du message que l’auteur des premiers récits de la Bible avait l’intention de nous transmettre.

4/ Genèse 1.1 Nouvelle Bible Segond.

LA BIBLE EXPLIQUÉE PAR LA BIBLE

LA BIBLE S’INTERPRÈTE PAR ELLE-MÊME

Pour arriver à une compréhension plus complète du message véhiculé par ces textes fondateurs, la méthode utilisée dans cette étude consistera à laisser la Bible s’interpréter par elle-même en proposant d’autres textes de l’Ancien ou du Nouveau Testament5 pour éclairer les textes étudiés.

DES TEXTES INSPIRÉS

Les auteurs de la Bible soutiennent que les écrits contenus dans la Bible ont été inspirés par Dieu. Voici ce que l’apôtre Paul enseignait pour rappeler ce principe : « Toute Écriture6 est inspirée de Dieu. »7

L’apôtre Pierre ajoute cette règle d’interprétation des textes de la Bible : « Avant tout, sachez-le bien : aucune prophétie8 de l’Écriture n’est affaire d’interprétation privée ; en effet, ce n’est pas la volonté humaine qui a jamais produit une prophétie, mais c’est portés par l’Esprit Saint que des hommes ont parlé de la part de Dieu. »9

La Bible enseigne très clairement qu’au-delà de la rédaction des textes par des êtres humains, Dieu est intervenu par son Esprit pour les inspirer, les guider dans ce qu’ils écrivaient. La conséquence de cette intervention divine est la très grande cohérence de l’ensemble des messages de la Bible en ce qui concerne particulièrement les principes régissant les relations entre Dieu et les humains.

La recherche présentée dans ces pages s’appuiera sur ces principes bibliques pour contribuer à une meilleure compréhension des premiers chapitres du livre de la Genèse.

5/ L’Ancien Testament désigne l’ensemble des livres de la Bible écrits en hébreu avant notre ère. Le Nouveau Testament l’ensemble des livres dont les auteurs sont des apôtres de Jésus ou des disciples de la première génération de chrétiens et qui constitue la deuxième partie de la Bible. – 6/ Écriture ou Écritures : terme utilisé par les auteurs du Nouveau Testament pour désigner l’ensemble des livres de l’Ancien Testament. – 7/ 2 Timothée 3.16 – 8/ Révélation écrite venant de Dieu et mise par écrit par un prophète. – 9/ 2 Pierre 1.20,21.

LE CHOIX DE LA TRADUCTION

Les textes de la Bible n’ont pas été écrits dans notre langue ce qui représente une difficulté supplémentaire pour aborder ces textes. L’Ancien Testament a principalement été rédigé en hébreu10 et le Nouveau Testament en grec. Les traductions françaises de la Bible sont de bonne qualité mais aucune traduction n’est parfaite. Les éléments dont on doit tenir compte pour réaliser une traduction sont nombreux. Les traducteurs sont donc amenés à faire des choix car il est impossible de faire coexister tous ces paramètres dans une même traduction11.

Pour cette étude des premiers chapitres de la Genèse, les textes bibliques cités le seront d’une manière générale selon la Traduction œcuménique de la Bible (TOB).12 Parfois, d’autres traductions seront utilisées quand elles sont plus proches de la traduction littérale du texte ou lorsqu’elles proposent une lecture plus dynamique d’un passage.

10/ Quelques textes de l’Ancien Testament sont écrits en langue araméenne. 11/ Par exemple le traducteur peut privilégier la littéralité du texte original au risque que le texte français soit moins fluide. Au contraire, il peut privilégier l’harmonie du texte français avec le risque de s’écarter du texte original. Autre exemple, le traducteur peut traduire en fonction du type de lecteur qu’il veut toucher. Pour un public qui veut étudier la Bible, le traducteur cherchera les mots les plus précis même s’ils sont techniques avec un sens moins connu. Pour un public qui veut découvrir la Bible, il essaiera de se rapprocher le plus possible du langage courant d’aujourd’hui. 12/ La traduction œcuménique de la Bible (TOB) est une traduction réalisée par des équipes de traducteurs interconfessionnelles. Catholiques, orthodoxes et protestants ont travaillé ensemble pour produire cette traduction. Il s’agit d’une Bible dite d’étude.

Dans la même série
Laisser un commentaire