Dans la région d'Assouan, sur une petite île au milieu du Nil, une inscription gravée sur un rocher confirme que le texte biblique rapporte des faits avérés.

Téléchargement en pdf

Format A4 en noir et blanc

L’île de Sehel est située dans la région de la première cataracte qui est une suite de rapides, avec des remous et des tourbillons formés par les rochers et les nombreux îlots qui obstruent le cours du Nil.

Sur le chemin permettant d’atteindre le sud de l’île, les promeneurs peuvent voir de nombreuses inscriptions gravées sur des rochers à l’époque gréco-romaine.

Inscriptions sur l’île de Sehel
Inscriptions sur l’île de Sehel
Inscriptions sur l’île de Sehel

Un rocher sur cette l’île est d’un très grand intérêt pour la recherche archéologique parce qu’il est recouvert d’une inscription précédée d’une triade apportant des offrandes au dieu Khnoum.

Cette inscription date de l’époque gréco-romaine donc tardive par rapport à la grande période de l’Égypte pharaonique. Ce texte est peut-être plus ancien que l’époque où il a été gravé. En effet, l’écriture comporte des caractères très anciens.

Stèle de la famine – Triade apportant des offrandes au dieu Khnoum
Stèle de la famine – Détail du texte

Cette inscription est un témoignage particulièrement intéressant pour deux raisons. La première pour l’histoire pharaonique car son contenu a permis d’identifier d’une manière formelle le pharaon constructeur de la première pyramide, la pyramide à degrés à Saqqarah. Il s’agit du pharaon Djoser dont le nom est mentionné sur cette stèle.

La seconde raison concerne un récit rapporté dans la Bible, au chapitre 41 du livre de la Genèse, où, dans l’histoire de Joseph, le petit fils d’Abraham, le pharaon est confronté à une famine de sept ans en Égypte. Cette longue période de sept ans sans nourriture en Égypte s’harmonisait mal avec la renommée du pays du Nil qui exportait du blé.

C’est là que survient l’importance de la découverte de ce rocher. Voici l’extrait de l’inscription le plus intéressant pour notre propos : « J’étais dans la tristesse sur mon grand trône, ceux qui étaient dans le palais étaient dans l’affliction, et mon cœur était malheureux, car le Nil n’était pas venu, en mon temps, pendant un espace de temps de 7 années : les céréales étaient maigres, les fruits desséchés, et tout ce qu’on mange se trouvait en quantité insuffisante. »

Ensuite, le texte mentionne Imhotep, vizir de Djoser et constructeur de la pyramide de Saqqarah. Il est présenté comme le fils de Ptah et chargé de découvrir le dieu des sources du Nil pour l’apaiser.

Finalement, le dieu Khnoum apparait au roi dans un songe et lui promet de faire cesser la famine.

Joseph vécut plus de 1000 ans après le pharaon Djoser, il ne s’agit pas de la même famine.

Cependant, une période de 7 ans pendant laquelle le Nil n’a pas débordé de son lit pour déposer le limon et pour irriguer des terres asséchées cela est tout à fait possible.

La mention d’une famine de sept ans sur cette stèle est un élément remarquable car il apporte une confirmation indirecte au témoignage du texte biblique.

Stèle de la famine – Ile de Sehel

Localisation de la stèle de la famine sur l’île de Sehel

près d’Assouan en Égypte

Latitude 24.057859 Longitude 32.872942

Laisser un commentaire